La légende du serpent blanc

La légende du serpent blanc

La légende du serpent blanc

 

A Hangzhou, à l’intérieur de la Pagode Leifeng d’aujourd’hui, le premier étage est cerné d’une grande gravure sur bois, racontant « la légende du serpent blanc ». La légende a été mainte fois modifiée au cours du temps, des informations ont été ajoutées ou omises, et différentes versions ont été contées.

Sculpture sur bois - Pagode Leifeng

La Pagode Leifeng sculptée sur un panneau de bois. Il est possible d’admirer cette sculpture dans l’actuelle pagode.

 

Voici une brève traduction de ce qui est dit dans l’introduction à l’entrée sur site : La légende de « Lady White » est l’une des quatre légendes les plus populaire de Chine et fait partie de l’héritage culturel du pays. L’histoire se passe au 12ème siècle. L’armée de Fang La attaqua la ville de Hangzhou et brûla la pagode Leifeng. En 1130, des officiels du gouvernement décidèrent alors d’utiliser les briques de la pagode pour construire un mur protégeant la ville et de complètement démanteler la pagode. Mais quand les soldats arrivèrent sur place pour commencer à déblayer le site, un immense boa blanc surgit de nulle part et effraya les soldats. A l’époque, le serpent fût considéré comme un démon et beaucoup d’histoires parlaient d’un monstre diabolique, mais en 1700 après une adaptation théâtrale de Chen Liulong, Lady White devint un serpent immortel divin qui soigne les maladies et protège les populations.

 

Sculpture sur bois - lady white

Le serpent blanc sous sa forme humaine, ou Lady White en anglais.

La vraie nature du serpent a longtemps été questionnée par la population, mais cela n’a pas empêché d’autres histoires à son sujet d’être transmises au fil du temps. La plus classique que l’on peut retrouver un peu partout sur le net est la suivante :

Un serpent blanc fût une fois sauvé par un homme et lui promit de rembourser sa dette dans une de ses autres vies. Sous sa forme humaine – une belle jeune femme de famille riche, le serpent blanc rencontra enfin son bienfaiteur d’autre fois, Xu Xian, à Hangzhou. Le serpent blanc se présenta alors sous le nom de Bai Suzhen et ils tombèrent amoureux. Un grand mariage eu lieu et la pharmacie en faillite que tenait Xu Xian prospéra. Bai Suzhen tomba enceinte, mais la visite du moine Fahai allait tout changer à la vie tranquille que menait les deux jeunes mariés. Le moine reconnu la vraie identité de Bai et tenta de prévenir Xu Xian, mais Xu Xian était trop amoureux et s’en moqua. Le moine lui confia alors une bouteille d’un liquide médicinal censé éloigner les maladies, et Xu Xian en fût boire à sa femme malgré ses refus. Le contenu de la bouteille força Bai à se transformer sous sa réelle apparence, et son mari en fût si surpris qu’il mourra. Bai se mit alors en quête de ressusciter son mari et grâce a une potion des dieux du mont Kunlun, parvint à le faire revenir. Cependant, le moine Fahai ne put l’accepter et enferma Xu Xian dans le temple de la Montagne D’or. Bai inonda le temple dans le but de le délivrer mais c’est alors qu’elle ressenti ses premières contractions. Ses pouvoirs devinrent incontrôlables et l’inondation se transforma en déluge qui brisa les ponts et fit beaucoup de victimes. Le moine Fahai profita de ce moment de faiblesse pour l’enfermer dans un bol magique et fit apparaître la Pagode Leifeng pour l’y enfermer à jamais.

 

La Chine est pays avec une quantité d’histoires et de légendes est assez impressionnante, s’il y en a une en particulier que vous aimeriez voir dans notre blog, faites-le nous savoir dans les commentaires !

Share Button

0 Comments

Leave A Reply